Origine du bridge

Le Bridge serait, à l’origine, très apparenté au jeu dénommé Whist, bien connu dans les jeux de levées depuis le début du XVIe siècle

Le Bridge est un jeu de cartes qui se joue avec quatre joueurs répartis en deux équipes dénommées Nord-Sud et Est-Ouest. Le but est de remporter le plus grand nombre de levées (ou plis) en vue de totaliser le plus de points possibles pour gagner la partie.

Le Bridge serait, à l’origine, très apparenté au jeu dénommé Whist, bien connu dans les jeux de levées depuis le début du XVIe siècle et qui gardera sa renommée trois siècles encore après. Et très vite, le nombre de ses pratiquants augmenta d’une manière spectaculaire si bien qu’il s’exporta vers d’autres frontières. Vers les années 1890, le Whist subira quelques modifications à l’initiative des joueurs américains et britanniques. En effet, ces derniers eurent l’idée d’intégrer la possibilité pour le donneur de choisir l’atout. Il changea alors de nom pour devenir le bridge whist. Et c’est au mot russe biritch que serait associée l’étymologie du nom bridge. Ensuite, le jeu poursuit encore son développement avec l’intégration, en 1904, d’une phase d’enchères pour désigner le joueur qui annoncera la couleur de l’atout. À partir de là, les choses vont évoluer très rapidement pour le Bridge.

En 1925, Harold Vanderbilt transcrit les règles relatives au bridge contrat qui s’imposera désormais comme la forme la plus dominante du jeu de Bridge. Milton Work apportera ensuite l’évaluation en « point d’honneur » complétée par Ely Culbertson par le changement de la marque en Sans-Atout. À cause sûrement de ses exigences en réflexion stratégique, le bridge contrat est communément admis comme « beaucoup plus scientifique et compétitif ».

Dès lors, le Bridge ne cessera de rassembler divers joueurs de tous les horizons et de toutes les classes sociales, bien que ce soit les couches aristocratiques et intellectuelles qui sont les plus adeptes. De grands tournois furent organisés et de grands joueurs émergèrent également. Et c’est ainsi que les Européens voient en Giorgio Belladonna, décédé en 1995, le plus grand joueur de Bridge de tous les temps. Mais les américains ont aussi leur héros du Bridge comme, par exemple, le tandem Meckstroth et Rodwell, devenu familièrement Meckwell pour le public, au même titre qu’Omar Sharif qui jouit toutefois d’un meilleur prestige, certainement à cause de son statut d’acteur célèbre.

Des structures se sont formées pour abriter des clubs et de grands tournois de Bridge, et les adhérents deviennent de plus en plus importants en nombre. De grandes personnalités s’y sont mises également, telles que Bill Gates, Warren Buffett, Deng Xiaoping. Il ne sera plus étonnant alors que de nombreux ouvrages soient consacrés à ce fameux jeu de cartes.

La Fédération mondiale de Bridge fut alors créée en 1932 et un an après, en 1933, la Fédération française de Bridge vit le jour. Deux après furent organisés les premiers championnats du monde de Bridge.

Jouer au bridge

Bonus: 50 € d'argent de jeu !